Sélectionner une page

Le feutre, sous toutes ses formes, prend de plus en plus de place dans l’expression artistique. Plusieurs teintes, différentes textures, plusieurs marques, des tailles différentes… Bref les fabricants offrent un choix très large de feutres pour des applications multiples.

Pourquoi un article sur le feutre ?

Et pour quoi pas ?! 🙂 Pour tout vous dire moi même je me suis surpris moi-même en décidant d’écrire un article pareil. L’idée c’est que je me relance dans les art graphiques -j’en faisais beaucoup plus jeune- et je me suis dis comment reprendre rapidement et facilement. J’ai alors choisi de le faire avec des feutres. Et c’est là que je me retrouve face à un très très large choix. A travers cet article je vous fais part de mes recherches et de comment j’ai trouvé les feutres qui correspondent à mon besoin d’expression artistique. 3, 2, 1… Yallah c’est parti !

Les origines du feutre:

Le feutre est un stylo composé d’un corps étanche qui contient une encre et avec au bout une pointe en feutrine (origine du mot feutre). Maintenant on trouve plus souvent des pointes en fibres synthétiques. La pointe s’imbibe du liquide et permet de déposer les couleurs sur un support.

Je pensais que le feutre existait depuis très longtemps. Et bien, il se trouve que la première forme de stylo-feutre a vu le jour au début du 20ème siècle et ce n’est que dans les années 1962 que le stylo feutre tel que nous le connaissons a vu le jour. Il a alors été commercialisé par la marque Japonaise PENTEL.

NB: je comprends pourquoi la vie avant c’était en noir et blanc: tout s’explique maintenant, eurêka !

Quels sont les différents types de feutres?

En allant acheter des feutres pour dessiner et exprimer ma passion pour l’art graphique, je me suis retrouvé comme un enfant dans un grand magasin de jouets; plusieurs couleurs, des tailles différentes et une multitude de marques. C’est sans compter sur le responsable du rayon pour m’aider. J’en achète deux; un au hasard et un autre qu’utilise Jean-Charles De Castelbajac; une de mes sources d’inspiration.

Je rentre chez moi et je commence alors mon investigation pour voir quel type de feutres me convient le plus. Je me confronte alors à deux choses. La première c’est que je me retrouve à regarder des vidéos de personnes qui parlent de feutres. Même ma femme en rigolait; WTF ?! Y en a qui sont super intéressant et même qu’il y a des VLOG pour apprendre à dessiner; comme la chaîne Tutodraw.

Deuxième chose, c’est que ça n’était pas très clair pour moi. Je n’ai  pas trouvé dans une même source d’information ce qui me permettrait de choisir le type de feutres qui correspondent à mes besoins. J’ai lu des articles de blogs, regarder des vidéos et visiter des sites de vente de fournitures pour les métiers d’art et de loisirs créatifs. J’ai trouvé alors  une confusion dans les noms de catégories et de tailles de pointes en fonction des usages et des supports de travail.. Même que certaines marques sont devenues des noms génériques pour leur catégorie; dans le monde de l’art graphique on dis; « Je vais m’acheter un Pitt ou un Promarker ». Il me fallait alors aller plus loin dans ma recherche et établir ma propre compréhension du monde coloré des feutres. Voici ce que j’en retiens.

1- Les feutres indélébiles:

Ceux sont les feutres qu’on appelle marqueurs. Leurs encre est à base de solvant. Cette dernière est dite « permanente ». Elle est résistante à l’eau, à la lumière et aux frottements. Toutefois, il y a des techniques pour enlever les traces des marqueurs comme par exemple avec un chiffon et de l’alcool. On utilise les feutres marqueurs sur pratiquement tous les supports; les CD, du verre, du plastique, du bois, du papier… Ils peuvent rester décapuchonnés plusieurs jours sans sécher. Ils existent plusieurs tailles et formes de pointes selon les besoins. J’ai constaté que le gamme de couleur est plus limitée que dans les autres catégories de feutres.

2- Les feutres à pointes calibrées:

C’est des feutres à pointes fines. Ils sont à base d’encre de chine permanente ou de pigments et d’eau.  Ces feutres ne fusent pas et résistent au gommage. On les utiliser principalement sur du papier et ne le traverse pas. On peut aussi les utiliser sur de la toile ou du tissu. L’encre est résistante, ne bave pas et peut être utilisée pour l’écriture, le dessin, le tracé avec diverses techniques comme l’aquarelle, le pastel à l’huile, les marqueurs à alcool pour le rough, le croquis, le manga, etc. Certains les appelles feutre de dessin technique à pointe calibrée. La gamme de couleurs ici aussi est limitée et j’ai l’impression que le noir prédomine très largement.

Quelques marques: Staedtler, Pigma Micron, Faber-Castell (les fameux Pitt)…

3- Les feutres à alcool:

C’est les feutres qu’on achète en supermarché ou en papeterie pour faire du coloriage. Pour les arts graphiques, ils existent la version pro; meilleure tenue en main, un volume d’encre plus important, une utilisation plus agréable… L’encre des feutres à alcool est à base d’éthanol qui s’évapore assez rapidement. Il est préférable de les utiliser sur des surfaces plutôt absorbante et poreuse comme par exemple le papier Layout pour ne pas baver et abimer la pointe.

Généralement c’est des feutres bi-pointes: d’un côté biseauté et de l’autre une pointe fine. Ces feutres permettent de faire des dégradés et de mélanger les couleurs. D’ailleurs, Il y a une très large gamme de couleurs. Certaines marques proposes plus de 140 teintes.

Quelques marques: Promarker, COPIC

4- Les feutres à base d'eau:

C’est des feutres avec une encre qui sèche lentement qui permet de faire des mélanges de couleurs, faire des effets aquarelles ou encore reprendre son dessin avant séchage avec un pinceau mouillé par exemple. Ils se déclinent dans plusieurs teintes résistantes à la lumière. On peut les utiliser pour faire des contours ou des travaux fins et détaillés ou encore colorier des surfaces plus grandes en fonction du choix de la pointe arrondi ou pinceau… Ces feutres peuvent être utilisés sur du papier classique ou préviligier le spécial aquarelle si beaucoup d’encre et d’eau vont être utilisés.

Exemple de marques: Tombow, Molotow

Comment j’ai fais mon choix ?

J’ai fais mon choix d’abord en faisant une recherche sur internet, en regardant des vidéos, en posant des questions à quelques utilisateurs de feutres et en essayant certains. Mon choix final – et non définitif – s’est fixé en notant ce qu’utilisent certains artistes qui me passionnent et m’inspirent dans le milieu de la mode, des arts graphiques et de la publicité.

Mon choix s’est porté sur un feutre noir à base d’eau avec une pointe pinceau pour faire les contours pour mes dessins sur papier. Pour ce qui est des couleurs, j’ai choisit le POSCA: qui est une marque générique pour sa catégorie. C’est des feutres acryliques à base d’eau qui sont multi-supports; textile, bois, verre, papier, céramique, métal… L’encre est permanente sur les surfaces poreuses et effaçable sur les autres; par exemple sur la porcelaine si on la passe au four elle devient indélébile.  Pour ce qui est du choix des couleurs, la gamme est peu riche comparée à d’autres catégorie mais cela me convient puisque j’utilise uniquement les couleurs primaires. Mon choix s’est porté sur le modèle PC-8K avec grosse pointe de 8mm biseauté pour des dessins aux traits imparfaits et organiques: j’adore!

Pour conclure, les feutres pros, comme toutes les autres fournitures d’art graphique, sont des produits assez onéreux. Faîtes une shortlist de 3 ou 4 stylos à l’issu de la lecture de cet article et d’autres recherches. Ensuite aller les acheter, essayer les, amusez vous, faites des dessins, coloriez… Et voyez celui qui vous correspond le mieux en tant qu’artiste.